Collages

Coller pour se transformer

Le collage montre comment réexaminer les matériaux et les images qui inondent nos vies, tous comme des composants actifs à transformer potentiellement. En travaillant avec des images qui ont des significations spécifiques, les artistes de collage réorganisent ces éléments pour révéler d’autres lignes de discours et questionner des hypothèses courantes. Les objets de sentiment peuvent être démontés et remis ensemble sous de nouvelles formes, modifiant nos réponses émotionnelles à nos propres souvenirs.

Collage demonstrates how to reexamine the materials and images that inundate our lives, all as active components to be potentially transformed. Working with images from media that carry specific meanings, collage artistes rearrange these elements to reveal alternate lines of discourse and question commonly-held assumptions. Objects of sentiment can be taken apart and put back together into new forms, altering our emotional responses to our own memories. These methods of revaluation are essential to understanding the complexities of our experience.

Kolaj, Andrea Burgay, #29, 2020

Rituels

Sahmhain

« Tout est vie que je vive ou que je meure »  — Christiane Singer

Samhain marque autant la fin de l’année et de la vie que le nouvel an et la futur renaissance. La mort n’est qu’une fin de cycle, un passage de relais vers un nouveau départ, une  nouvelle vie. Cette fête est l’une des principales fête païennes, si ce n’est la plus importante puisqu’il s’agit du nouvel an païen.  (Source : https://www.pagans.eu/)

Rituels pour célébrer Samhain (tels que proposés sur le site Pagans Hyperboréens)

☻ Faire une promenade méditative de préférence en forêt, dans un milieu naturel.

 Faire un feu Car le feu symbolisait le soleil ainsi que les souhaits qu’il revienne à nouveau avec sa chaleur. En outre, le feu était allumé pour éloigner les mauvais esprits, car le voile entre le monde des vivants et les esprits était si mince la nuit.)

☻ méditez sur vos proches. En méditant sur nos proches disparus on cherche ainsi la clarté et la compréhension de nos vies. La sagesse sera votre compagnie pendant la moitié sombre de cette fête. Rappelez-vous que la perte, que ce soit un être cher ou intérieurement en vous-même, doit être acceptée pour la croissance tout comme dans le récit de la la déesse celte de l’été, qui se réfugia dans les cavernes de la mort afin de se purifier telle une vierge, ainsi par cet acte on reconstitue la terre qui a tant donné.

☻  Accueillez votre Hamingja puis nourrissez Nerta. Faire un repas pour vos ancêtres (vos Hamingja), bien qu’ils n’y toucherons pas (sinon prévenez vous lol) servez leur votre plat au dîner, le lendemain matin, vous enterrerez symboliquement ce repas dans votre jardin, ainsi vous nourrirez Nerta, le coté hivernale de la déesse de la nature, en effet c’est en hiver que la terre dîne et se purifie.

☻  Cultivez votre honneur. C’est par la conscience de l’héritage moral, spirituel ou matériel reçu par vos ancêtres que vous entrerez en phase avec votre Hamingja, qu’elle vous guidera, que vous comprendrez votre importance au sein de la lignée. Vous nourrirez votre Hamingja par l’honneur que vous rendrez à vos ancêtres et à vos idéaux. L’honneur ne peu se manifester que par des actes à vue supérieure, altruistes, en résonance avec vos idéaux,  en accord avec l’Hamingja de votre famille, et avec tous les principes supérieurs qui vous animent.

 

Tukuna, collage et acrylique, MGemme

 

Non classé

Ces « serial colleurs »!

Comme je me suis reconnue dans cet extrait.

Et vous, l’êtes-vous? (serial colleur) 🙂

box-1209969_1280.jpg

Chaque jour, ils classent dans leurs petites boîtes les images précieusement découpées: voitures, montres, personnages, animaux…c’est l’arche de Noé que chaque dimanche ils consultent…et pour eux le déluge pourra bien attendre! Et en attendant justement, il ne cessent d’approvisionner leur ménagerie «collagistique» de mille et une découvertes.

Ces «serial colleurs» sont facilement identifiables dans les salles d’attente—à déchirer discrètement la page d’un magazine qui contiendrait l’âme illustrée d’un prochain collage—quand ce n’est pas le magazine tout entier qu’ils dérobent!

Ils sont les prédateurs des dépliants publicitaires proposés dans les magasins, les syndicats d’initiative, les offices de tourisme et tous ces lieux inspirant «la collagerie»!

Extraits de Collagiste, mode d’emploi de Pierre Jean Varet

reading-2605540_1920.jpg

Photo : Pixabay